D’incroyables compétences dès la naissance

Date
14 avril, 2016
Catégorie
Vidéos
Auteur
Gaëlle Guernalec-Levy
Crédits
Shutterstock

Description

Contrairement à une idée reçue qui a longtemps prévalu, le nouveau-né n’est pas qu’un « tube digestif » dépourvu de compétences et incapable d’affects. Bien au contraire, il est déjà outillé (« pré câblé » comme disent les experts) et présente d’étonnantes facultés. C’est ce que nous résumons dans cette vidéo dont le texte intégral figure ci-dessous. Pour aller plus loin, découvrez les travaux d’Edouard Gentaz, chercheur en psychologie cognitive, professeur à l’université de Genève et grand spécialiste du nouveau-né. Nous nous sommes largement inspirés de ses textes.

Texte de la vidéo:

Le bébé ne vient pas au monde tel une page blanche. Il a déjà d’incroyables compétences.

Prenons la vue. C’est un sens que le tout petit n’a pas pu développer dans le ventre de sa mère puisqu’il y fait sombre. Lorsqu’il ouvre les yeux à la naissance, moment intense et bouleversant pour les parents, la vision du nouveau-né est encore inachevée. Elle est 10 à 20 fois moins précise que celle d’un adulte. Mais le tout-petit reconnaît les formes et il distingue les traits d’un visage à 30 cm.

Quelques jours seulement après la naissance, il reconnaît le visage de sa mère grâce au contour de sa tête et grâce à ses cheveux.

Il reconnaîtra également très vite son père si celui-ci est tout de suite bien présent.

Les tout-petits bébés adorent regarder les visages, c’est même ce qui les intéresse le plus. Ils sont attirés par les visages avec les yeux ouverts et dont le regard est tourné vers eux.

Au bout de quelques jours, les nouveaux-nés reconnaissent la voix de leur mère (qu’ils ont entendue in utero) et la préfère à celle d’une autre femme. Ils sont même capables de savoir cette voix leur est directement adressée. Ils sont attirés par les musiques ou comptines entendues lorsqu’ils étaient dans son ventre.

Le goût et l’odorat sont des sens également bien développés. Un nouveau-né reconnaît l’odeur de sa mère, cette odeur a pour lui des vertus apaisantes.

Le tout petit bébé distingue aussi les saveurs, de façon universelle il aime le sucré, le lait maternel est légèrement sucré et il déteste les substances acides ou amères

Ses préférences dépendent aussi de son expérience prénatale. Dans le ventre maternel, le bébé est soumis à des changements de saveur puisqu’il avale et régurgite le liquide amniotique et que le goût de ce liquide varie selon ce que mange la mère.

Avec sa bouche, le nouveau-né est aussi capable de faire très vite la différence entre la tétine d’un biberon, le mamelon ou une sucette. Il ne confond pas !

Enfin, le bébé est un grand imitateur. Même les nouveaux-nés sont capables d’imiter un adulte (tirer la langue par exemple, ou bouger les doigts) mais on ignore s’ils le font volontairement ou par réflexe. Et pour qu’un très jeune bébé cherche à imiter un modèle, ce modèle doit être en mouvement. L’immobilité ne l’intéresse pas.

En résumé :

  • Le bébé reconnaît visuellement sa mère au bout de quelques jours, grâce au contour de son visage et à ses cheveux,
  • Il reconnaît très vite sa voix et son odeur
  • Le bébé différencie dès la naissance les saveurs et a des préférences
  • Le nouveau-né essaie déjà d’imiter les adultes