En lien avec la stratégie de prévention et de protection de l’enfance, Adrien Taquet a initié une démarche de consensus relative aux interventions de protection à domicile. Ces interventions constituent 48,5% des mesures de protection de l’enfance et près de 70% d’entre elles relèvent du judiciaire. La démarche de consensus pilotée par Geneviève Gueydan, avec le conseil scientifique de Nadège Severac, repose sur un comité d’experts et doit conduire à la remise en décembre d’un rapport de synthèse et d’une revue de littérature exploitant des travaux de recherche relatifs au sujet. Un débat public s’est tenu le 11 octobre dernier, afin de tester quelques analyses, préconisations, points de dissensus et de consensus qui constituent les hypothèses de travail du comité d’experts. En voici le compte-rendu.

En ouverture de cette journée de débat public, Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance rappelle pourquoi il a souhaité dès sa prise de fonction cette démarche de consensus sur les mesures de protection hors placement. Il s’agit pour lui « d’éclairer ce pan de la protection enfance qui reste dans l’ombre du placement (la moitié des mineurs protégés le sont dans leur milieu familial), de proposer des repères communs pour tous les acteurs concernés, de redonner de l’ oxygène aux professionnels, d’améliorer les réponses apportées à partir des meilleures pratiques ».

La protection de l’enfance très impactée par les évolutions sociétales

Adrien Taquet évoque également les « évolutions de notre société », « avec des jeunes très vulnérables, des familles confrontées à des difficultés multiples, des configurations familiales encore plus éclatées, la précarité (sur-représentée dans le champ de la protection de l’enfance), de nouveaux risques émergents (numérique) ». Il s’agit dès lors « d’aider sans infantiliser, sans postures moralisatrices, d’avoir une exigence croissante de participation, avec une parole des familles davantage considérée ». L’objectif de cette démarche est également de faire se croiser terrain et recherche dans une logique de consensus. (…)