Pour identifier les facteurs à l’oeuvre dans le développement de l’enfant, définir des priorités ou des publics cibles en matière de campagnes de prévention, pour émettre des recommandations, les organismes internationaux et sociétés savantes s’appuient sur les analyses effectuées à partir de cohortes longitudinales. Décryptage de ce précieux outil.

En matière de développement de l’enfant, elles sont devenues incontournables. Les organismes internationaux tels que l’OMS, l’OCDE ou l’UNICEF produisent des rapports qui sans elles n’existeraient pas. Les cohortes longitudinales, matériau indispensable du chercheur moderne.
Nous nous proposons dans cet article de faire le point sur les apports de ces études quant au développement de l’enfant. En quoi consistent-elles, quels sont leurs objectifs, que nous apprennent-elles ? Nous avons sollicité l’éclairage du psychiatre Hugo Peyre, Pédopsychiatre à l’Hôpital Robert Debré et chercheur au Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique de l’Ecole Normale Supérieure.