Organisée par le projet Fédératif Hospitalo-Universitaire (FHU) lillois « 1000 JOURS POUR LA SANTE » et L’association LE GRAND FORUM DES TOUT-PETITS, une journée d’échanges consacrée à la prévention pré conceptionnelle a eu lieu le 5 décembre dernier à Lille. Cet événement a réuni des experts scientifiques et médicaux de la périnatalité, ainsi que des représentants du monde associatif. Nous avions déjà rendu compte de l’édition précédente.

D’un côté l’augmentation des maladies chroniques, des allergies, des cancers du sein et de la prostate, de l’autre le constat que ces pathologies ne sont pas toutes génétiquement programmées et que l’exposition précoce à un environnement défavorable joue un rôle indéniable dans leur survenue. C’est ce qui amène de plus en plus de chercheurs et spécialistes à s’intéresser aux débuts de la vie, à considérer que « les 1000 premiers jours comptent pour la santé », comme l’expose le Professeur Laurent Storme en ouverture de cette journée scientifique pluridisciplinaire et grand public autour de la période périnatale et du capital santé de l’enfant. Ce pédiatre néonatologue du CHU de Lille, vice-président de la société francophone de DOHaD dirige depuis 2015 le projet Fédératif Hospitalo-Universitaire « 1000 jours pour la santé ». « Du début de la fécondation jusqu’aux deux ans de l’enfant, il y a une fenêtre d’opportunité pour améliorer sa santé future, assure-t-il. Il s’agit d’un nouveau paradigme en santé. Plutôt que de s’acharner à prendre en charge un patient en mauvaise santé, ce qu’il faut bien sûr continuer à faire, travaillons à préserver la santé de la mère et de l’enfant. » (…)