La deuxième phase de la concertation s’ouvre entre le gouvernement et l’ensemble des interlocuteurs du secteur de la petite enfance afin d’aboutir à des ordonnances qui permettront de simplifier les normes en matière d’accueil du jeune enfant, à la fois pour les parents, pour les professionnels et pour les responsables d’établissements.

C’est le sujet qui, depuis quelques mois, agite les acteurs de la petite enfance : la simplification des normes pour les modes d’accueil du jeune enfant. En application de l’article 50 de la loi ESSOC, des ordonnances devraient être publiées début 2020. Une première phase de concertation vient de s’achever et a donné lieu à un texte, très provisoire, de 15 mesures, qui doit servir de support à de nouveaux échanges avec l’ensemble des interlocuteurs du gouvernement (professionnels, gestionnaires, collectivités, parents employeurs, branche famille…). (…)