Une fois n’est pas coutume, nous vous proposons ici le résumé traduit d’un article scientifique qui n’est pas récent (il a été publié en 2013) mais qui nous semble éclairant quant à la problématique du placement et de l’évaluation avant le retour en famille.

Le retour des enfants placés dans leur famille, en toute sécurité, est au cœur des pratiques en protection de l’enfance, au même titre que le retrait de ces enfants, pour justement garantir leur sécurité. Pourtant, notent les auteurs de cette recherche* publiée en septembre 2013 dans la revue Children and Youth Services, la « réunification familiale » tend à demeurer un angle mort de ce champ.
Les services de protection de l’enfance australien ont mis l’accent sur le travail de soutien avec les familles biologiques afin de prévenir les abus et les négligences, et donc les placements. Lorsque le placement se révèle nécessaire, l’objectif est de réduire la durée de la séparation et de maximiser les chances de réunification, en toute sécurité pour l’enfant. (…)