Elisabeth Laithier, adjointe au maire de Nancy, co-présidente du groupe de travail petite enfance de l’AMF, vient de remettre au gouvernement un Vade-mecum sur l’attribution des places en crèche.

Plutôt qu’un rapport ou un référentiel Elisabeth Laithier a opté, en accord avec Agnès Buzyn, Marlène Schiappa et François Baroin, Président de l’Association des Maires de France, pour un “Vade-mecum”. Pourquoi ce document lui-a-t-il été demandé ?

1) Parce que la demande de place est en France bien supérieure à l’offre, ce qui crée des tensions (une collectivité sur deux est confrontée à un problème de gestion de flux et reconnaît avoir des difficultés à gérer pression des familles). Marlène Schiappa le souligne : il existe un décalage entre la perception des familles et les procédures des collectivités. « Les parents font état d’un sentiment que le process d’attribution est obscur et mystérieux. En tant qu’élue locale j’avais l’impression que ce processus était au contraire très rigoureux. » C’est donc un réel enjeu démocratique qui doit permettre aux élus locaux de retrouver la confiance des citoyens et de « balayer tout soupçon de clientélisme ». Pour autant, chacun le rappelle à l’occasion de cette remise officielle : la petite enfance n’est pas un service public obligatoire. (…)