Le Programme international de l’OCDE pour le suivi des acquis des élèves (PISA) initié en 2000 vient de publier les résultats de 2018. L’enquête PISA évalue le niveau de compétence des élèves en compréhension de l’écrit, en mathématiques et en sciences. La France reste l’un des pays où le statut socio-économique d’un élève a le plus d’impact sur sa destinée scolaire. Voici quelques extraits de la synthèse proposée pour la France.

Nous nous classons entre la 20e et la 26e place en compréhension de l’écrit, et entre la 15e et le 20e rang parmi les pays de l’OCDE, avec une performance moyenne comparable à celle de la Belgique, de la République tchèque, de l’Allemagne, du Portugal et de la Slovénie. 9,2 % des élèves sont très performants en compréhension de l’écrit, ce qui signifie qu’ils ont atteint le niveau 5 ou 6 au test PISA (moyenne OCDE : 8,7 %).

La France se classe entre la 15e et la 24e place en mathématiques parmi les pays de l’OCDE, avec une performance moyenne comparable à celle de l’Allemagne, l’Australie, l’Autriche, l’Irlande, l’Islande, la Lettonie, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, le Portugal, le Royaume-Uni et la République tchèque. Environ un élève sur neuf (11%) est très performant en mathématiques (au moins niveau 5 au test de mathématiques), un niveau très semblable à la moyenne OCDE (10,9%). (…)